FOPIS - actualité

Pierre Yves OppikoferLa FOPIS a le profond regret de faire part

du décès de Pierre-Yves OPPIKOFER,

son très estimé Secrétaire général.



La cérémonie des adieux aura lieu

le vendredi 26 août 2016 à 11h00

au Centre funéraire de Montoie à Lausanne.



Se référer à l’avis de la famille du 24 août dans le 24 Heures

 

 

Pierre-Yves Oppikofer, le choc d’une disparition trop brutale
La FOPIS est orpheline de l’un des siens et non des moindres. Pierre-Yves Oppikofer est décédé subitement mercredi dernier à son domicile, à 61 ans. C’est une personne d’une richesse extraordinaire et d’une profonde humanité qui nous quitte.

Depuis une dizaine d’années, Pierre-Yves s’engageait sans compter au sein de notre fédération. Il avait rejoint le secrétariat commun FEDE FOPIS lors de sa création, en février 2007. Secrétaire général de la FOPIS, il était également le suppléant du président de la FEDE.

Avec lui, nous perdons non seulement un collègue de grande valeur, mais surtout un homme tout à fait remarquable. C’était un modèle, tant il avait su rester, tout au long de son engagement, fidèle à ses convictions de justice et solidarité. Il n’était pas seulement un défenseur de ces valeurs au sein de la société et du monde du travail : on percevait en lui, au quotidien, à quel point il les vivait de manière cohérente dans sa vie personnelle.

Pierre-Yves était également un modèle de respect des autres. Il avait des qualités d’écoute hors norme. Il défendait ses membres, et ses idées, avec une conviction totale, mais toujours dans le calme et le respect de tous ses interlocuteurs, sans jamais chercher à imposer son point de vue par la force. Par-dessus tout, il respectait les règles de la démocratie, en acceptant les décisions prises par les instances dans lesquels il évoluait.

Grâce à cette attitude, Pierre-Yves a gagné non seulement le respect mais l’estime de tous, y compris de ses adversaires. Il était très écouté par les comités dans lesquels il s’engageait, ainsi que par l’ensemble de ses partenaires. Lorsqu’il y avait des décisions difficiles à prendre, il était toujours l’homme de bon conseil, capable de prendre du recul et d’analyser les situations avec calme et sérénité. Il était également l’homme qui atténuait les tensions et les conflits en ayant à cœur de rassembler et de construire des dynamiques collectives.

Pierre-Yves était également un spécialiste du droit du travail qui allait au fond des dossiers et qui défendait la cause des employés avec efficacité et détermination.
Mais vraiment, pour tous ceux qui l’ont côtoyé, ce n’est pas l’excellent professionnel qui manquera le plus, mais l’ami cher à la personnalité exceptionnelle, d’une discrétion et d’une fidélité à toute épreuve.

A ta famille qui te pleure nous adressons toutes nos condoléances.
Avec toute notre amitié